Nouvelles: Important ! Rappels à lire ici en section B-A BA ! Merci

  • 21 novembre 2017 à 20:18:11

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Fabriquer son propre test permanent CO2  (Lu 3983 fois)

Hors ligne pegase833

  • Membre Acclimaté
  • *
  • Messages: 352
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Fabriquer son propre test permanent CO2
« le: 10 janvier 2012 à 14:40:01 »
Bonjour a tous
en faisant des recherche sur les test co2 j'ai trouvai cette article
et je me suis dit pourquoi ne pas le partager avec mes amis  ;)
source du sujet AquAgora

donc voila j’ai cherché hier après-midi à avoir des infos sur les tests permanent de CO2, également appelés Drop Checker.
 Je me suis rapidement rendu compte qu’il était possible d’en fabriquer un soi-même pour pas grand-chose et étant donné qu’il n’y a, sauf erreur de ma part, aucun article à ce sujet sur le forum (et je n’en ai pas trouvé autre part en français non plus) je vais essayer d'en faire un, en espérant que ça intéresse des gens.

NB : Je n’ai pas la prétention d’avoir la science infuse et il est donc possible que certaines informations soient erronées, d’autant plus que j’ai "découvert" le sujet pas plus tard qu'hier.  Je m’efforcerais d’éditer ce post pour les corriger le cas échéant.


1. Pourquoi un test permanent du CO2 ?
Le CO2 est un élément essentiel à la bonne croissance des plantes. Nous savons tous qu’il est préférable d’en rajouter artificiellement si l’on souhaite maintenir des plantes exigeantes.

En trop grande quantité le CO2 est toxique pour les poissons, c’est pourquoi il est important de veiller à ne jamais dépasser un certain taux. Un test permanent de CO2 permet de savoir rapidement si le taux de CO2 présent dans l'eau de l'aquarium est correct.

Un test permanent est beaucoup plus pratique et juste que le fameux calcul [CO2]=3KH*10^(7-pH)  (par ailleurs discuté, plus d’infos sur Aquasquale ).
Premièrement car vous connaissez en permanence si le taux de CO2 est correct.
Deuxièmement car même en estimant que la formule ci-dessus est respectée, une erreur de 0.3 sur la mesure du pH et de 1°all sur celle du KH par exemple, peut vous faire croire avoir un taux trop faible de CO2 (alors qu’il est en réalité trop élevé). Et je pense que les marges d’erreurs des tests calorimétriques sont encore plus grandes que les chiffres que j’ai donné ci-dessus.
 
Avant de continuer, il est important de comprendre comment fonctionne un test permanent de CO2 ou Drop Checker.

2. Principe de fonctionnement du Drop Checker
A ma connaissance, tous les test permanent de CO2 fonctionne sur le même principe, seule la forme change. Il faut savoir qu'en fait il ne s’agit « que de test pH ».
Plutôt qu’un long discours, voici un dessin basé sur le Drop checker ADA :



L’objet se situe sous la ligne d’eau, la "boule" contient la solution réactive (ici verte). Cette dernière ne doit jamais être en contact direct avec l’eau de l’aquarium. L’objet est fait de telle manière qu’une bulle d’air existe entre le réactif et l’eau de l’aquarium.

Comme dans tout systèmes, les paramètres de chaque milieu tendent à s’équilibrer, ici cela signifie qu’au bout d’un certain temps, il y aura le même taux de CO2 dans cette bulle d’air (ou il était minoritaire) que dans l’eau de l’aquarium. Et le scénario se répète une nouvelle fois : le taux de CO2 contenu dans la solution réactive va être égal au taux de CO2 contenu dans la bulle d’air et donc à celui de l’eau de l’aquarium.

3. Etude de la solution réactive :
Ce que j'appelle la solution réactive, c’est tout simplement la solution servant d'indicateur coloré. Cette solution contient de l’eau généralement de 4 dKH (qui n'est pas celle de l'aqua) et de quelques gouttes de test pH.
Vous vous demandez sûrement pourquoi le KH de cette solution doit être de 4 dKH ?  :??:

Avant tout, il faut savoir que la plupart des test pH utilise comme indicateur coloré le Bleu de bromothymol (ou BBT). S’il se trouve dans une solution (incolore) au pH<6.0, la solution sera jaune (forme acide du BBT), s’il se trouve dans une sol au pH>7.5, la solution sera bleue (forme basique).

 La zone située entre les deux pH est appelée zone de virage, les forme acide et basique du BBT sont toutes les deux présentes et la couleur résultante est un mélange de bleu et de jaune.  On obtient finalement une échelle de couleur en fonction du pH :



Exemple avec le test pH de marque Prodac :



Alors pourquoi un KH de 4 ? Il suffit maintenant de regarder ce tableau donnant le taux de CO2 en fonction du KH et du pH (les valeurs visées se trouvent dans la plage verte) :



Nous savons que notre réactif le BBT est globalement vert pour un pH compris entre environ 6.6 et 7. Il faut donc qu’un niveau correct de CO2 corresponde à cette plage là.

En observant le tableau, on s’aperçoit que pour 4 dKH, le niveau de CO2 est correct entre 6.6 et 7.2 ce qui correspond assez bien à notre plage précédente. Un excès de CO2 étant plus dangereux qu’un manque, il faut impérativement que lorsque le taux de CO2 est supérieur à 30ppm le réactif change de couleur. C’est bien le cas ici puisque avec un KH de 4 , si le taux de CO2>30ppm le pH sera de 6.5, le réactif sera alors vert/jaune conformément à l’échelle de couleur précédente.

Pour plus de sécurité, on peut même choisir une solution au KH de 3 ou 3.5, un excès de CO2 sera alors très visible (le pH sera inférieur ou égal à 6.4, le réactif sera alors plutôt vert marron).

A l’inverse si l’on envisage de maintenir un taux très important de CO2, on peut choisir un KH de 4.5 ou 5, mais ceci est à déconseiller en présence de poissons.
Vous savez maintenant pourquoi on choisit une solution de 4 dKH, tout du moins je l'espère !   :*ll*:

4. Préparation de la solution réactive :

Vous devez vous procurer du bicarbonate de sodium/=bicarbonate de soude (NaHCO3), disponible en pharmacie et dans certaines grandes surfaces pour 1 ou 2 euros.

Je pense que le plus simple est de préparer une solution de 8 dKH en ajoutant très très peu de bicarbonate dans un volume d’1L d’eau distillé, puis ensuite de diluer deux fois la solution obtenu en sachant que :

1dKH=1.7848 TAC
1 TAC=12(.2) mg/L de bicarbonate

Si vous avez une balance précise chez vous, autant de ne pas y aller à tâtons.  Ajouter par exemple 6(.1)g de NaHCO3 dans 1L d’eau distillée (ou osmosée), vous aurez alors une solution de 500 TAC  soit environ 280dKH. Prélever 10mL de la solution et mélanger là à 690mL d’eau distillée afin de diluer 70 fois la solution prélevée. Vous obtiendrez une solution de 4dKH.

Je vous conseille de tester la solution préparée avec un test  KH, pour une plus grande précision vous pouvez doubler voire quadrupler l’échantillon de test, dans ce cas une goutte de réactif KH correspondra respectivement à 1/2, et 1/4 dKH.

NB :  Certains test pH utilisent d’autres indicateurs colorés que le BBT, le KH 4 n'est alors peut-être pas le KH optimal…



5. Idées de fabrication du drop checker :

Deux options : soit vous êtes bricoleur et vous vous en fabriquer un, soit vous en achetez un. Les modèles de marque sont en général vendus assez cher (de 15 à 50€..), je vous conseille donc de l'acheter sur Ebay, vous en trouverez pour 4-5€ et celui que j'ai reçu était de très bonne qualité.

Pour les bricolo, voici quelques réalisations des membres du site anglophone Aquaticplantcentral.

Exemple 1 :

exemple 2 :

exemple 3 :

exemple 4 :

exemple 5 :

exemple 6 :


Dernières infos :

- Quel que soit le nombre de gouttes de test pH que vous mettrez dans votre solution réactionnelle les résultats seront les mêmes, seule l’intensité de la couleur changera. Il faut simplement en mettre suffisamment pour que la couleur soit bien nette et donc bien lisible (en général 2/3 gouttes suffisent).

- Le volume de la bulle d’air et du liquide réactionnel ne doit pas être trop important, sinon l’équilibre mettra plus de temps pour se faire et votre drop checker réagira moins rapidement aux variations du taux de CO2.
Pour des volumes classiques l’équilibre s'établit en quelques heures.

- Il est déconseillé d'utiliser de l'eau de son aquarium dans son drop checker, tout d'abord car le KH de celle-ci ne sera pas de 4°dKH et donc la couleur verte ne correspondra pas au bon taux de CO2, mais aussi car elle contient des substances qui peuvent légèrement fausser le résultat. Enfin la solution aura tendance à pourrir au bout de quelques temps.


Merci à ceux qui m'auront lu jusqu'au bout
julien

Hors ligne amazonette

  • Societaire
  • *
  • Messages: 2288
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Fabriquer son propre test permanent CO2
« Réponse #1 le: 15 janvier 2012 à 22:50:59 »
Un grand bravo pour ton article, qui mérite largement d'être épinglé  ! On attend ton retour d'expérience....ça donne envie de faire un TP de chimie, et pourtant dans ce domaine je n'étais pas passionnée mais là si c'est pour nos bacs....  ;D
ma pop' à ce jour :
-1000 litres avec discus, cardinalis, nez rouges, tetras palmeri et empereurs, un scalaire, des tetras palmeri, tetras empereurs et veuves noires, quelques néons roses, tetras citrons, divers corydoras (pandas, paleatus, julii et trilineatus), 4 loricaria parva, cinq  L.333,  des ancistrus albinos, 3  loches clowns, 3 brochis splendens,  des crevettes hétéropoda, des otocinclus, crevettes japonica,
-240 litres avec une dizaine de bébés discus en quarantaine,
-125 litres grossisement bébés discus
-54 litres vivipares et corydoras aeneus,
-45 litres killies fundulopanchax nigerianus baissa
-nano 30 litres betta
-20 litres alevins endlers
-125 litres et 80 litres vides actuellement


Hors ligne ludo31

  • Membre Acclimaté
  • *
  • Messages: 131
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Fabriquer son propre test permanent CO2
« Réponse #2 le: 03 février 2013 à 18:35:33 »
merci pour l info

Hors ligne Aletse

  • Societaire
  • *
  • Messages: 1317
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Fabriquer son propre test permanent CO2
« Réponse #3 le: 04 février 2013 à 11:45:55 »
Je viens de me lancer dans la fabrication maison de cO2 et du coup je me posais la question du trop de CO2...
va falloir que je me mette au bricolage! Merci!